Un surdosage aigu se manifeste souvent par des vomissements, une léthargie, une ataxie, de la tachycardie et des convulsions. Son utilisation en cours de grossesse doit donc être pesée soigneusement et réservée aux cas où la molécule est strictement indiquée. Ne doublez pas la dose pour vous remettre au courant. Elle pourrait avoir eu, dans un nombre de cas très limité, un effet tératogène.