Prescrite dans le trouble obsessionnel compulsif et le trouble de stress post-traumatique, elle est souvent décrite abusivement comme un médicament contre la timidité. Une réaction allergique très sérieuse à ce médicament est improbable, mais chercher l'attention médicale immédiate s'il se produit. Son utilisation en cours de grossesse doit donc être pesée soigneusement et réservée aux cas où la molécule est strictement indiquée.