Une analyse du plasma et/ou du sang permet de mesurer la concentration de Deroxat pour contrôler l'administration thérapeutique, confirmer un diagnostic d'empoisonnement volontaire ou involontaire chez des patients hospitalisés ou aider dans une enquête médico-légale. Ne doublez pas la dose pour vous remettre au courant. Un surdosage aigu se manifeste souvent par des vomissements, une léthargie, une ataxie, de la tachycardie et des convulsions.